– Le Drakkar pris dans une trappe –

– Le Drakkar pris dans une trappe –

La trappe des Saguenéens a de nouveau causé bien des problèmes au Drakkar de Baie-Comeau, qui s’est incliné 1-3, hier, au Centre Georges-Vézina, à Chicoutimi. Le jeu hermétique des locaux et le manque d’implication des visiteurs expliquent en grande partie ce résultat.
La machine offensive du Drakkar a été limité à 24 tirs vers François Lévesque. Baie-Comeau a aussi accordé 10 supériorités numériques, Chicoutimi en profitant en deux occasions.

“On avait gagné contre Drummondville et Rimouski sans jouer des gros matchs et on pensait peut-être que ce serait encore le cas, a lancé l’entraîneur-chef, Éric Dubois. Chicoutimi est reconnue pour être une des équipes qui travaillent le plus fort dans la ligue et ils méritent ce match.”

Pratique punitive

Dubois ne se cachait pas pour dire qu’il n’avait guère apprécié l’effort des siens. “Personne ne se plaçait devant le filet. Il faut que tu te salisses un peu si tu veux avoir des occasions. Au lieu de se reposer demain (aujourd’hui), on va s’entraîner. Les gars aiment ça se regarder jouer, ils vont se regarder pratiquer.”

Les Sags, qui ont limité le Drakkar a quatre tirs au premier vingt, ont été les seuls à s’inscrire au pointage dans cet engagement. Jacob Lagacé a profité d’une mêlée devant le filet pour ouvrir la marque. À 7:53 de la deuxième, Matt Marquardt a enfilé le but le plus facile de sa carrière, pendant une pénalité aux siens. Venu à la rencontre de Lévesque dans le coin de la patinoire, ce dernier a carrément remis la rondelle, qu’il n’a eu qu’à repousser dans une cage abandonnée.

Les Saguenéens ont toutefois répliqué avec deux buts en deux minutes en fin d’engagement. Nicolas Deschamps a réussi à s’échapper à la suite d’une longue passe avant de tromper Marco Cousineau d’un tir haut et Sébastien Rioux a doublé l’avance des siens d’un tir vif. Dubois a exigé une reprise vidéo sur la séquence, mais l’arbitre a refusé.

Notes

Le Drakkar a monopolisé deux des trois titres de joueurs du mois de décembre dans la LHJMQ. Avec ses sept buts et 15 passes en 13 rencontres, François Bouchard a été choisi joueur offensif. Le titre de joueur défensif est revenu à Marc-André Dorion, qui a récolté 12 points en 10 matchs en plus de conserver un différentiel de +9.

Source | Steeve Paradis | Journal Le Soleil